Sélectionner une page

Les Musicales,

près de 25 ans de musique sur le Causse du Lot !

« Les Musicales du Causse de Gramat » sont l’émanation culturelle de L’association des Amis des Orgues de Gramat. Créée en 1991, c’est elle qui a été la cheville ouvrière de la restauration de L’orgue installé dans l’église de Gramat. C’est un orgue de Frédéric Jungk commandé par la paroisse de Gramat à la firme toulousaine Feuga le 6 Novembre 1853. Il a été classé monument historique en 1993. Son inauguration, après restauration, a eu lieu en septembre 2002. Plusieurs des  plus grands organistes français y sont venus et y viennent encore donner  des récitals.

Au travers des Musicales du Causse de Gramat l’association propose des manifestations culturelles centrées sur la musique de haut niveau. Dès ses débuts en 1997 elle a pris le parti d’organiser des événements sur une saison élargie allant d’avril à octobre ou novembre. C’était un pari risqué mais qui semble aujourd’hui gagné, pour la plus grande satisfaction des mélomanes de la région.

L’histoire a commencé le 20 mai 1997 avec l’accueil de Régis Pasquier qui avait joué les caprices de Paganini et quelques partitas de Bach. Depuis cette date ce sont 150 manifestations qui ont été organisées organisées. Avec des moments forts : des sorties au capitole de Toulouse, des concerts au château de La Pannonie, l’accueil d’orchestres prestigieux comme l’orchestre du capitole et son chef Michel Plasson, celui de Picardie et celui d’Auvergne. On ne compte plus les artistes de renommée internationale que Les Musicales ont programmé à Gramat. Citons notamment : les violonistes Régis Pasquier,  Sarah et Deborah Nemtanu, Fanny Clamagirand, les pianistes Jean-Claude Pennetier, Claire Desert, Emmauel Strooser, Jean-Paul Gasparian, Abdel Rahman el Bacha, Anne Queffelec, Lidija et Sanja Bizjak, Adam Laloum, l’accordéoniste Richard Galliano, le quatuor Parisii, le trio Wanderer, les violoncellistes Roland Pidoux, Ophélie Gaillard et Xavier Phillips, les trompettistes Bernard Soustrot, Romain Leleu et Lucienne Renaudin-Vary, l’artiste lyrique Philippe Jaroussky, la soprano Anaïs Constans, l’orchestre national du capitole et son chef prestigieux Michel Plasson.

L’association remplit aujourd’hui largement ce rôle d’animation. Il suffit de prendre pour exemple les programmes culturels qu’elle propose depuis sa création. Elle a reçu  nombre d’artistes ou chefs d’orchestre prestigieux ayant une incontestable renommée internationale. Les chœurs et les grandes voix y sont et ont été aussi souvent à l’honneur.

Ces manifestations, d’un niveau culturel largement reconnu tant au plan national qu’international, déplacent chaque année sur Gramat un grand nombre de   spectateurs.

Devenue un élément indispensable de la vie culturelle dans un département loin des grandes cités l’association bénéficie d’une belle reconnaissance tant des collectivités territoriales que des entreprises et commerces locaux.

Quelques moments inoubliables de l’histoire du festival