Programme


Orchestre de chambre de Toulouse

Direction Gilles Colliard
Soliste Jean-Paul Gasparian

L’Orchestre de Chambre de Toulouse est fondé en 1953 par Louis Auriacombe. Il est constitué de 12 cordes solistes. Dès 2002, l’Orchestre a fait la connaissance de Gilles Colliard.  Avec lui, un vrai projet artistique novateur est élaboré : « Le Baroque Contemporain ». L’Orchestre de Chambre de Toulouse possède deux faces bien distinctes qu’il aime à présenter parfois au sein d’un même programme. L’Orchestre de Chambre de Toulouse s’appuie sur sa très longue histoire pour imaginer avec son public l’orchestre du 21ème siècle.

Jean-Paul Gasparian  est admis à l’unanimité au CNSM de Paris à 14 ans, où il obtient brillamment son Master en 2015.  Il est le vainqueur du prestigieux Concours Européen de Brême (Allemagne) en 2014, mais également lauréat de plusieurs concours Internationaux. Il s’est produit en récital ou avec orchestre à la Salle Gaveau, Salle Cortot, Fondation Louis Vuitton, et en bien d’autres lieux prestigieux. En 2016 il s’est produit  en soliste, dans le 23ème concerto de Mozart en avril sous la direction de Jean-Pierre Haeck, le Wanderer-concerto de Liszt en mai (Orchestre Ostinato), ainsi qu’en récital, en Europe et en France, notamment aux festivals solistes à Bagatelle et piano en Valois.

 

---

PROGRAMME
Felix Mendelssohn Symphonie pour cordes N°10
J.S. Bach Concerto pour piano en fa mineur
W. A. Mozart 
- Concerto pour piano KV 449
- Symphonie N°40, transcription pour cordes Cimador
 
Choeur de chambre Dulci Jubilo

Direction : Christopher Gibert, orgue : Thomas Ospital

L’ensemble Dulci Jubilo a été fondé début 2013 à l’initiative de Christopher Gibert, organiste, chef de chœur, et compositeur reconnu dans la région Toulousaine. Il propose au public un voyage inattendu à travers divers genres et époques.

Christopher Gibert a étudié l’orgue, le piano, l’analyse et l’écriture au Conservatoire de Toulouse. Organiste depuis dix ans au Sanctuaire de Rocamadour, il est aujourd’hui titulaire du nouvel orgue de la basilique saint Sauveur.  La direction de chœur est sans doute sa plus grande passion. La composition le passionne. Son répertoire est imprégné de diverses inspirations allant du chant grégorien à l’univers harmonique de Francis Poulenc et Maurice Ravel.

Thomas Ospital débute ses études musicales au Conservatoire de Bayonne et obtient, en 2008, un Premier prix d’orgue dans la classe d’Esteban Landart. Il poursuit ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.  En mars 2015, il est nommé titulaire du grand-orgue de l’église Saint-Eustache à Paris. En 2016, la Maison de la Radio à Paris, lui propose de devenir le premier organiste en résidence du nouvel instrument construit par la manufacture Grenzing.

 

---
PROGRAMME
Maurice Durufle :
Quatre motets Ubicaritas Commentaire improvisé à l’orgue
Tota Pulchra est Commentaire improvisé à l’orgue
Tu es petrus Commentaire improvisé à l’orgue
Tantum ergo Commentaire improvisé à l’orgue
Francis Poulenc : Litanies à la Vierge Noire
Louis Vierne (orgue seul) :
Méditation (improvisation reconstituée par Maurice Duruflé)
Impromptu
Final de la première symphonie
Gabriel Faure : Requiem


 
Paris Mon Amour

Hommage à la carrière et à la vie de la formidable chanteuse Joséphine Baker. S’inspirant de l’extraordinaire concert de 1968 à l’Olympia – sans doute son plus beau tour de chant – l’ensemble Contraste souhaite retrouver, au travers de sa nouvelle création, la complicité magique de la mythique Joséphine Baker avec son public. Ce spectacle est un hommage à la carrière et à la vie de cette formidable chanteuse, danseuse et meneuse de revue américaine, devenue française en 1937, qui fut une grande figure dans la résistance à l’occupant pendant la seconde guerre mondiale et qui utilisera sa grande popularité dans la lutte contre le racisme et pour l’émancipation des noirs. Considérée comme la première star noire, devenue l’égérie des cubistes et portée par l’enthousiasme des parisiens pour le jazz et les musiques noires, Joséphine Baker  a conquis le cœur des parisiens et des français en quelques années, de la Revue Nègre de 1925  à  j’ai deux amours en 1931.

L’ensemble Contraste et Magali Léger veulent à leur manière faire revivre cette artiste qui marqua le Paris de l’après-guerre dans sa musique, sa proximité avec le public et son engagement politique de résistante.

 

---

PROGRAMME
On entendra notamment pendant ce concert :
Hello Dolly
Musique et paroles Jery Herman
Petite fleur

Musique Sidney Bechet, Paroles Fernand Bonifay et Mario Bua

 
Concert du 20ème anniversaire

Régis Pasquier, Claire Désert
et le Quatuor Parisii


Né dans une illustre famille de musiciens, Régis Pasquier est bercé par la musique dès son plus jeune âge. Cette complicité précoce est d’emblée fructueuse puisqu’elle lui vaut de remporter, à 12 ans, ses Premiers Prix de violon et de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et de s’envoler, deux ans plus tard, aux Etats-Unis. Sa renommée rayonne largement au delà des Etats-Unis et « Sa sonorité franche et ample, son soin scrupuleux du phrasé, son aisance technique remarquable, sa justesse totale » (Le Figaro) sont  des  qualités  que  distinguent rapidement les plus grands orchestres qui l’invitent en France comme au Japon, en Allemagne, en Hongrie, en République Tchèque…  Régis Pasquier effectue régulièrement un « tour du monde musical », se produisant tant en musique  de  chambre  (et  plus  particulièrement  avec  le  Trio  Pennetier-Pasquier-Pidoux) qu’avec des orchestres, en Australie, au Japon, au Canada, aux USA, en Amérique Centrale, en Amérique du Sud, en Nouvelle-Calédonie, en Russie, sans oublier l’Europe : Finlande, Grèce, Hongrie, Italie, Allemagne, Espagne, Portugal, Suède, etc.  Depuis  1998,  Régis  Pasquier  joue  un  magnifique  violon  Joseph  Guarnerius  (Del  Gesu) Cremona 1734.
Aux quatre coins du monde, Claire Désert séduit le public par la grâce, la profondeur et l’humilité de ses interprétations. Artiste rare, chambriste hors pair elle est l’invitée régulière des grands festivals. Élève du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à l’âge de 14 ans, elle obtient le premier prix de musique de chambre dans la classe de Jean Hubeau ainsi que le premier prix de piano à l’unanimité du jury (prix spécial du concours 1985) dans la classe de Vensislav Yankoff. Admise la même année en cycle de perfectionnement de piano, le gouvernement français lui attribue une bourse pour une année d’études à Moscou dans la classe d’Evgeni Malinin au conservatoire Tchaïkovski. À son retour en France, elle entre en cycle de perfectionnement de musique de chambre dans la classe de Roland Pidoux.

Créé au début des années 80 par quatre étudiants du Conservatoire National Supérieur de Paris, tous premiers prix d’instrument et de musique de chambre, le Quatuor Parisii a récemment célébré son trentième anniversaire. Forts de leur exigence commune à la fois d’excellence et d’éclectisme, les musiciens du Quatuor Parisii déploient au fil des ans un répertoire d’une impressionnante envergure et une qualité d’interprétation rarement égalée, qui les placent sans équivoque dans la cour des plus grands. Ils attachent également beaucoup d’importance à soutenir la création et ils ont ainsi contribué à révéler nombre de compositeurs contemporains. Le Quatuor Parisii est composé de Arnaud Vallin, premier violon,  Doriane Gable, second violon,  Dominique Lobet, alto,  et Jean-Philippe Martignoni, violoncelle.

 

---

PROGRAMME
Brahms : Sonate en ré mineur (violon/piano)
Schumann : Quintette avec piano
—————
Schubert : « La Jeune Fille et la Mort » n°14 en ré mineur D.810
Bizet : « Carmen » en arrangement avec quatuor / piano

 


 
Musique, Art Graphique et Littérature

Le 27 avril un évènement « Musique, Art Graphique et Littérature » de Clara Cernat et  Thierry Huillet avec  Les Fables de La Fontaine, un Concert pour Violon et piano avec  projections de gravures et tableaux de Gustave Doré et des  musiques de Saint-Saëns, Huillet, Albeniz, Franck, Massenet, Berlioz.

Ce spectacle se déroule en deux actes. « Sept fables de Jean de La Fontaine » pour violon, piano et récitant constitue le  premier acte.

Le deuxième acte fera entendre des œuvres romantiques célèbres, brillantes ou lyriques de Camille Saint-Saëns, Isaac Albéniz, César Franck, Jules Massenet ainsi qu’une belle transcription pour violon et piano  de la valse de la symphonie fantastique de Hector Berlioz.

Ce spectacle pédagogique et artistique en même temps prévoit une rencontre jeune public dans l’après-midi avec les élèves des écoles primaires et des collèges.

 

---

Programme
« Sept Fables de Jean de La Fontaine » pour violon, piano et récitant.
Avec : La Cigale et la Fourmi, Le Rat de ville et le Rat des champs, Le Loup et l’Agneau, Le Lion et le Moucheron, Le Chêne et le Roseau, Les deux Coqs, Les Grenouilles qui demandent un Roi
Camille SAINT-SAËNS
« La Danse Macabre » pour violon et piano
Isaac ALBENIZ    
« Asturias » transcription pour violon par Javier Turull
César FRANCK
Sonate pour violon et piano (2èmemouvement)
Jules MASSENET         
« Méditation de Thaïs » pour violon et piano
Hector BERLIOZ
« Un bal », valse extraite de la « Symphonie Fantastique », transcription pour violon et piano par Thierry Huillet

 
Plus d'articles...
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2
Les Musicales du Causse de Gramat 2016 - tous droits réservés -
conception e-Pix