Sélectionner une page

Trio KBS

Vendredi 22 nov.

Salle de l’horloge

}

21h00

20€

Tarif réduit 15€

Chargement en cours...

Présentation

Mathilde Borsarello Herrmann est invitée régulièrement au poste de super-soliste par l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Royal Philharmonique de Liège, l’Orchestre du Théâtre Royal de La Monnaie à Bruxelles, l’Orchestre de Chambre d’Auvergne et l’Orchestre National des Pays de la Loire.

Que ce soit en disque ou en récital, Alexandre Kantorow suscite des critiques dithyrambiques. Ce jeune pianiste a commencé à se produire très tôt, à 16 ans il était invité aux folles journées de Nantes et de Varsovie avec le Sinfonia Varsovia et il a depuis joué avec de nombreux orchestres .

Caroline Sypniewski s’est déjà produite en soliste et en musique de chambre dans de nombreux festivals tels que le festival de Prades, Festival de Musique de Chambre à Salon de Provence, Festival Debussy, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Festival Jeunes Talents, Musiques à Versailles, Festival de la Vézère.

Ces trois artistes ont un point commun rare : issus de grandes familles de musiciens leur langue maternelle n’est autre que la musique et plus précisément la musique dite « classique ». En vérité, cette musique si mystérieuse pour certains n’est faite que de sons, de rythmes et d’émotions, comme toutes les autres musiques. Pour Alexandre, Caroline et Mathilde elle est innée et naturelle comme le chant d’un oiseau.

Programme

Les trios de Mozart, Beethoven et Brahms

  • Trio n°1 de Mozart, première œuvre pour piano et cordes du compositeur.
  • Trio n° 1 de Beethoven, une innovation typiquement beethovénienn.
  • Trio n°1 de Brahms, œuvre de jeunesse du compositeur.

Distribution

Mathilde Borsarello Herrmann

Violon

Sa véritable langue maternelle… la Musique ! Une immersion totale dès l’enfance, une vocation bien sûr, mais surtout une passion…

Lauréate du prestigieux concours Marguerite Long – Jacques Thibaud en 2010, Mathilde met son talent au service de la musique sous toutes ses formes. Violon, piano, chant, sonate, trio, quatuor, enseignement, orchestre, c’est avec appétit qu’elle dévore un large répertoire allant de G-P Telemann à Arvo Pärt.
De ses débuts au CNR de Paris jusqu’à ses deux diplômes de 3ème cycle au CNSMDP, elle garde une profonde reconnaissance pour ceux qui ont façonné son identité musicale, Suzanne Gessner, Patrice Fontanarosa, Jean- Jacques Kantorow et Roland Daugareil en violon ainsi que Paul Boufil, Pierre-Laurent Aimard, Alain Meunier, Maurice Bourgue et Marc Coppey en musique de chambre.

Sa passion pour la musique de chambre l’a amenée à se produire avec des partenaires tels que Dame Felicity Lott, Gautier Capuçon, Olivier Patey, le quatuor Ebène, Roland Daugareil, Romain Descharmes, Vanessa Wagner, le quatuor Psophos…
Artie’s, collectif de musiciens, l’emmène très régulièrement en Inde pour son festival bi-annuel aux côtés notamment de Pierre Fouchenneret, Marie Chilemme, Jean-Michel Dayez, Hugues Borsarello, Shani Diluka, et Gauthier Herrmann. Son perfectionnisme et son amour du répertoire de trio avec piano l’amènent à enregistrer en 2012 un album autour du trio opus 5 de Max Bruch pour le label Artie’s Records, (distribution Harmonia Mundi) avec le Trio Estampe, puis en 2018 les Fantasiestûcke opus 88 pour violon, violoncelle et piano aux côtés de Gauthier Herrmann et Emmanuel Christien.

Pour cette insatiable de musique, se priver du répertoire symphonique était impensable. Mathilde a passé les 10 premières années de sa carrière à l’Orchestre National de France sous la direction des Maestros Kurt Masur et Daniele Gatti. Cette riche expérience lui a donné l’occasion de jouer dans les salles les plus prestigieuses ( Paris, Amsterdam, Londres, New York, Vienne…) et d’être dirigée par, entre autres, les Maestros Muti, Ozawa, Jaarvi, Sokhiev, Bichkov, Haïtink dans des répertoires aussi variés que complets.

En 2017, un tournant s’impose naturellement et Mathilde cherche à enrichir son expérience comme violon solo. Depuis elle est invitée régulièrement au poste de super-soliste par l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre Royal Philharmonique de Liège, l’Orchestre du Théâtre Royal de La Monnaie à Bruxelles, l’Orchestre de Chambre d’Auvergne et l’Orchestre National des Pays de la Loire.

L’envie d’affirmer son identité musicale la pousse à créer L’Orchestre de Chambre de France, dirigé du violon, avec des amis musiciens venus de divers horizons. Une première tournée au Moyen Orient (Koweït, Emirats Arabes Unis, Arabie Saoudite) concrétise ce désir, puis le festival de Chambord en juillet 2018.

Son violon, du luthier italien Riccardo Genovese (1931), la suit dans toutes ses aventures…

Alexandre Kantorow

Piano

Que ce soit en disque ou en récital, Alexandre Kantorow suscite des critiques dithyrambiques. Ce jeune pianiste a commencé à se produire très tôt, à 16 ans il était invité aux folles journées de Nantes et de Varsovie avec le Sinfonia Varsovia et il a depuis joué avec de nombreux orchestres tels que le Kansai Philharmonic Orchestra avec Augustin Dumay, le National Symphony Orchestra à Taipei, l’ONPL, l’orchestre Philharmonique Royal de Liege, l’Orquesta Sinfonica Nacional de Colombia…

En 2015, il participait à la saison inaugurale de la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre Pasdeloup, et y retourne dans le cadre d’une tournée avec l’ONDIF.
Il se produit également en récital à la fondation Vuitton, au festival de la Roque d’Anthéron, au festival Chopin à Nohant, à Piano aux Jacobins ainsi que dans de nombreuses capitales européennes…

Son dernier disque « A la russe » produit par BIS, obtient de nombreuses récompenses dont le choc du magazine Classica , le diapason d’or dans la catégorie Découvertes, le « supersonic » de pizzicato, et depuis, la maison de disque lui donne carte blanche dans le choix des programmes de ses prochain enregistrements, à noter une intégrale des oeuvres piano et orchestre de Saint-Saëns.

Parmi ses prochains engagements, une tournée avec l’orchestre de Picardie, un récital au Konzerthaus de Berlin, l’enregistrement d’un récital Brahms Bartók Liszt ainsi qu’un concert avec le Nederlands Kamerorkest au Concertgebouw. Alexandre est lauréat de la fondation Safran.

Caroline Sypniewski

Violoncelle

Jeune violoncelliste issue de la classe de Jérôme Pernoo au CNSM de Paris, Caroline s’est ensuite perfectionnée auprès de Gautier Capuçon dans la Classe d’Excellence à la Fondation Vuitton et suit actuellement un cursus au Mozarteum à Salzbourg dans la Classe de Clemens Hagen.

Tout au long de son apprentissage elle a bénéficié des conseils de nombreux musiciens tels que Gary Hoffman, Ivan Monighetti, François Salque, Marc Coppey, Wolfang Boettcher en participant à de nombreuses masterclasses et académies : Villecroze, Kronberg, Academie Ravel, Carl Flesch Academy..

Très portée vers la musique de chambre elle prend part à de nombreux projets : l’academie de quatuor à cordes Seiji Ozawa, le Centre de Musique de Chambre de Paris, fonde un trio à cordes avec ses deux sœurs Anna et Magdalena ainsi que le quatuor Mona avec les violonistes Verena Chen, Roxana Rastegar et Arianna Smith a l’alto. Le quatuor est actuellement dans la Classe de François Salque en master de Musique de Chambre au CNSM et résident à la Fondation Villa Musica en Allemagne.

Caroline s’est déjà produite en soliste et en musique de chambre dans de nombreux festivals tels que le festival de Prades, Festival de Musique de Chambre à Salon de Provence, Festival Debussy, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Festival Jeunes Talents, Musiques à Versailles, Festival de la Vézère, Tons Voisins, Les Vacances de Monsieur Haydn à la Roche Posay.. ainsi que dans des grandes salles : le Victoria Hall à Genève, la Philharmonie de Paris, le Kurhaus à Baden-Baden, la Fondation Vuitton, la Seine Musicale, la salle Cortot..

Elle a été nommée Révélation de l’Adami 2017, est soutenue par la Fondation Safran et a obtenu le prix Ginette Neveu lors de la Carl Flesch Academy ainsi que le Grand Prix de la Ville de Ciboure et le prix Bonnat-Helleu lors de l’académie Ravel.

Programme 2019

Flûte de pan et orgue

SAMEDI 27 AVRIL

Hommage aux Castrats

SAMEDI 01 JUIN

Orchestre Mozart Toulouse

VENDREDI 5 JUILLET

Orchestre de chambre de Toulouse

SAMEDI 21 SEPTEMBRE

Sacré Fauré

SAMEDI 26 OCTOBRE

Trio KBS

VENDREDI 22 NOVEMBRE