Sélectionner une page

Sacré Fauré

Samedi 26 octobre

Salle de l’horloge

}

21h00

20€

Tarif réduit 15€

Chargement en cours...

Présentation

Ce concert sera entièrement consacré à Gabriel Fauré avec en première partie des pièces profanes comme Les Djinns, la Pavane, le Madrigal à quatre voix, Puisqu’ici bas et la Tarentelle pour deux voix de femmes, mais aussi des pièces sacrées comme l’Ave verum ou Mater gratias pour ténor et baryton, Tantum ergo pour mezzo ténor et baryton ou encore le cantique de Jean Racine pour quatre voix mixtes.

La deuxième partie est consacrée au Requiem.

C’est un programme déjà interprété de nombreuses fois dans des salles parisiennes et dans plusieurs festivals en province notamment au festival de René Koering à Tresques, au festival Clé de soleil à Lille, au Havre, qui a remporté un franc succès à chaque fois et que ces artistes affectionnent particulièrement.

Distribution

Caroline Marty

Piano

Caroline Marty est diplômée du CNSMD de Lyon, en piano et en accompagnement.
Elle travaille avec les pianistes Ruben Lifschitz, Hartmut Höll, Julius Drake, Maciej Pikulski, Jeff Cohen, Colette Zerah, Florent Boffard, David Selig, Michel Tranchant… et avec les chanteurs Udo Reinemann, François Leroux, Peter Schreier, Mitsuko Shirai etc.
Chambriste, elle se produit notamment en sonate avec le violoncelliste Gary Hoffman, en quintette avec le Quatuor Varèse. Elle participe à la création d’œuvres du compositeur Régis Campo avec des artistes de l’orchestre de l’Opéra de Paris et est invitée à se produire aux côtés des pianistes A. Tharaud, E. Strosser et R. Arodaky, à l’opéra de Rouen et à Grenoble.
Régulièrement invitée par le Chœur de Radio France, elle joue notamment à l’auditorium de la Maison de la Radio, sous la direction de Sofi Jeanin, Nicolas Fink, Martina Batic, Lionel Sow… Avec cette formation, elle réalise également un enregistrement de chants sur la Grande Guerre. Ces collaborations lui permettent de travailler sous la baguette de Myung-Whun Chung, Daniele Gatti, James Gaffigan, Mathias Brauer, Howard Arman etc. Elle se produit également au sein de l’Orchestre Philharmonique de Radio France sous la direction de Tito Ceccherini, Péter Eötvös, Mikko Franck.
Passionnée de pédagogie, diplômée du CA en piano et en accompagnement au piano, elle donne des masterclass au sein de ProQuartet et enseigne au CRR de Cergy-Pontoise.

Barbara Vignudelli

Soprano

Née a Bologna le soprano Barbara Vignudelli est maitrise du chant lirique près du Conservatoire “Venezze” de Rovigo et de musique vocale de chambre avec le vote maximus et les félicitations du jury près du Conservatoire
“L. Cherubini” de Firenze sous la conduite du soprano Liliana Poli, et a obtenu le master avec mention du Jury en musique vocale de chambre près du Conservatoire de Musique “G.Verdi” de Milan.
Nombreux les cours de perfectionnement dans le domaine de la musique de chambre avec G.Kuhn, G. Neuhold, A.Ballista, D.Baldwin, S. Walker, M. Martineau, R. Vignoles et dans celui de l’opera lyrique avec G. Frazzoni, G. Raimondi, C. Desideri, W. Matteuzzi, Mirella Freni.
Les expériences solistiques plus importantes : Théatre National de Marseille, Biennale de Venise, Stagione Sinfonica della R.A.I. Radio Televisione Italiana di Milano e Torino, Stagione
Auditorium di Milano, Fondazione Cini di Venezia, Fondazione Festival Pucciniano Torre del Lago, Stagione Lirica del Teatro Petruzzelli di Bari, Stagione Lirica e Concertistica del Maggio Musicale Fiorentino, Teatro alla Scala di Milano, Megaron Musiki (Atene), Schladminger Musiksommer (Austria), Muho Mannheim (Allemagne), Festival di Sintra (Lisbona), avec les Chefs d’orchestre suivantes : R. Jacobs, K. Järvi, G. Albrecht, M. de Bernardt, R. Abbado, T. Pinnok.
Enfin les enregistrements : BMG Ricordi, Bongiovanni, Tactus, Brilliant, RAI di Torino, Decca.

Pascal Bourgeois

Ténor lyrique léger

Pascal BOURGEOIS, d’abord pianiste, s’est vite passionné pour le chant ; dès 1998 il se produit à l’Opéra de Rouen, puis à l’Opéra de Paris, à l’Opéra Comique et au Théâtre du Châtelet. Il fait également partie d’ensembles vocaux tels que celui des Solistes de Caen et celui des Jeunes Solistes dirigé par Rachid Safir avec lequel il participe à des festivals à Acanthes, à Stuttgart et à l’Abbaye de Royaumont.
Après avoir remporté en 2002 un deuxième prix au concours de l’Union Professionnelle des Maîtres du Chant Français et avoir été demi-finaliste au tournoi des Voix d’Or et finaliste au concours international de Mâcon en 2003, il se consacre à une carrière soliste : son timbre de
ténor lyrique léger lui permet, avec notamment l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre Les Siècles dirigé par François-Xavier Roth ou le Klangforum de Vienne dirigé par Sylvain Cambreling, d’aborder un répertoire varié dans des oratorios de Charpentier,  Bach, Haydn, Mozart, Beethoven jusqu’à Rossini, Puccini, Berlioz, Dvorãk, Stravinsky, Honegger et Malher et aussi d’interpréter Ferrando dans Cosi Fan Tutte, Tamino dans la Flûte Enchantée à l’opéra de Nice, Piquillo dans La Périchole et des seconds rôles dans Carmen, La Belle Hélène, Tristan et Iseut à l’Opéra de Rouen et à la salle Pleyel ou encore le Fou de Landowsky au théâtre Mogador avec l’Orchestre de Paris. Pascal est régulièrement invité dans de prestigieux festivals, en France (Festival Berlioz, Festival International de Vonnas) et à l’étranger (Les folles Journées de Tokyo, Istanbul…)

Mark Pancek

Baryton

Baryton de nationalité britannique, Mark Pancek reçoit une formation complète à Londres, à la Royal Academy of Music puis au National Opera Studio, avant d’être finaliste du Concours International Kathleen Ferrier en 1992.
Depuis lors, il poursuit une intense carrière de soliste d’opéra et d’oratorio. Il a chanté sur les principales scènes d’Europe, dans des rôles aussi divers que Scarpia dans Tosca au Scottish Opera en 1990, le Marquis dans Le Dialogue des carmélites au Welsh National Opera en 1999, le rôle titre de Falstaff à l’Abbaye de Royaumont en 1992, celui de Wozzeck à l’Opéra de Nancy en 1997, Moralès et le Dancaïre dans Carmen en 2000 avec les Musiciens du Louvre, Figaro dans les Noces de Figaro au Festival de Montcléra en 2012 ou encore Jupiter dans Orphée aux Enfers avec Radio France en avril 2016.
En concert, il se produit en soliste avec les orchestres de Radio France, notamment dans le Magnificat de Bach en 2007, le Requiem de Mozart en 2015, et dans de nombreuses œuvres contemporaines à la Salle Pleyel et à l’Auditorium de Radio France. En juillet 2016, il chantera la partie de baryton solo dans Carmina Burana au Festival de Radio France et Montpellier.

Pauline Leroy

Alto

Après des études de piano et l’obtention d’un Prix de la Ville de Paris en 2001, Pauline Leroy se tourne vers le chant. Diplômée de lettres modernes, elle rejoint le Département supérieur pour jeunes chanteurs ׀ CRR de Paris, centre de formation fondé par Laurence Equilbey, où elle obtient un DEM jeunes chanteurs en 2008 et un prix de perfectionnement en 2010.
La musique de chambre et le répertoire choral tiennent une place importante dans son activité : elle travaille essentiellement avec l’ensemble vocal Aedes (direction Mathieu Romano), et collabore régulièrement avec d’autres ensembles comme accentus (Laurence Equilbey), les Cris de Paris (Geoffroy Jourdain), le Concert Spirituel (Hervé Niquet), Sequenza 9.3 (Catherine Simonpietri).
En tant que soliste, elle s’intéresse particulièrement au répertoire contemporain : en 2016 et 2017, elle crée des œuvres de Martin Besançon pour voix, piano, harpe et violon, et interprète des œuvres de Bruno Gillet (dont elle crée et enregistre 3 duos pour mezzosoprano, ténor et piano); en 2012, elle crée et enregistre avec l’Atelier Musical de Touraine des œuvres de D. Lemaître. Elle crée également Le Navire aux voiles mauves, une œuvre de B. Ducol pour deux solistes, et fait partie de l’ensemble Silence avec lequel elle chante notamment les Folksongs de L. Berio et les Cinq Chansons de G. Pesson.
Elle interprète en 2014 les rôles de la Mère, de la Tasse chinoise et de l’Écureuil dans L’Enfant et les sortilèges de M. Ravel (production reprise entre 2015 et 2017 notamment au théâtre du Ranelagh à Paris, direction Igor Bouin), du Spirit dans Didon et Énée de H. Purcell, de Farnace dans l’opéra éponyme d’A. Vivaldi.
En oratorio, a été alto solo dans la Petite Messe Solennelle de G. Rossini avec le Chœur de Radio France dirigé par Sofi Jeannin en octobre 2016 à l’Auditorium de Radio-France, sous la direction de Laurence Equilbey dans la Messe du Couronnement de W.-A. Mozart en janvier 2015 à l’Abbaye aux Dames de Saintes, à la Coursive de La Rochelle et au Théâtre du Châtelet à Paris, et dans Die Erste Walpurgisnacht de F. Mendelssohn au Théâtre des Arts de Rouen en 2014. Elle est également plusieurs fois alto solo dans le Gloria et le Magnificat d’A. Vivaldi (notamment à l’Oratoire du Louvre), ainsi que dans les Requiem de M. Duruflé, W.-A. Mozart et M.Haydn et dans la Messe en ut de L. van Beethoven.
Également attirée par d’autres formes d’expression scénique, elle participe en 2011 à la création d’un spectacle pour quatre chanteurs et quatre danseurs, Héros ordinaires, dirigé par le danseur et chorégraphe Sylvain Groud (Opéra de Rouen, Théâtre de St-Quentin-en-Yvelines, Théâtre de Besançon).
Elle poursuit sa formation auprès de différents professeurs et prend part à de nombreuses master classes avec notamment Regina Werner, Vincent le Texier, Anne le Bozec, Udo Reinemann, Malcolm Walker

Programme 2019

Flûte de pan et orgue

SAMEDI 27 AVRIL

Hommage aux Castrats

SAMEDI 01 JUIN

Orchestre Mozart Toulouse

VENDREDI 5 JUILLET

Orchestre de chambre de Toulouse

SAMEDI 21 SEPTEMBRE

Sacré Fauré

SAMEDI 26 OCTOBRE

Trio KBS

DIMANCHE 17 NOVEMBRE