Bernard Soustrot (trompette), Jean Dekyndt (orgue),
Ariane Wolhuter (Soprano)

Bernard Soustrot parcourt le monde, invité par les grands orchestres et les grands chefs . Grand Prix de l’Académie du Disque Français, il conjugue à l’expression de  son art une action de directeur artistique de grands festivals, et de professeur au conservatoire. «Avec ce colosse de la musique, la trompette devient voix. Tout semble d’une déconcertante aisance. Mais cette virtuosité ne ferait que nous éblouir si elle n’était portée par l’âme d’un amoureux d’une prodigieuse sensibilité. Son jeu nous bouleverse, ce qu’il exprime nous pénètre et demeure au plus profond de nous».  B. Clavel  (Ecrivain).
Invité de nombreux festivals, Jean Dekyndt  se produit régulièrement en récital, en soliste avec orchestre ou en duo avec le trompettiste Bernard Soustrot. Il est aujourd’hui organiste de la Cathédrale Saint Pierre de Montpellier et titulaire du grand orgue de la Cathédrale Saint Nazaire de Béziers. Jean Dekyndt est nommé Directeur du Conservatoire de Toulouse depuis janvier 2013.
Ariane Wohlhuter a étudié le piano, le chant et la musique de chambre au Conservatoire de Strasbourg. Elle est régulièrement sollicitée comme soliste pour l’interprétation d’un vaste répertoire de messes et oratorios en France et à l’étranger, ainsi que pour les cérémonies à la cathédrale de Strasbourg. Elle consacre également une grande partie de son activité au récital lors de nombreux festivals. Sur scène, elle a notamment interprété les rôles d’Eurydice dans Orphée de Glück, Mlle Silberklang dans le Schauspieldirektor de Mozart au Festival des Alizés d’Essaouira, Bellezza dans Il trionfo del tempo e del disinganno de Haendel au Festival de Strasbourg, et Sandrina dans L’infedeltà delusa de Haydn

 
Les Musicales du Causse de Gramat 2016 - tous droits réservés -
conception e-Pix